mardi 6 décembre 2016

Dad - 3 - Les nerfs à vif - Nob




[Dad, qui a une éruption de boutons sur le visage, rentre d'un casting]
« - J'ai décroché un rôle !
- Ça alors !
- Avec ta tête de calculette ?
- Une pub pour une crème de peau ?
- Un film d'horreur ?
- Presque ! Pour une série policière. La production voulait un personnage un peu glauque... Ils m'ont trouvé parfait ! Retenez cette leçon, les filles. Nos faiblesses peuvent aussi devenir nos forces !
- Ça, je le garde pour mon prochain bulletin de notes. »

Ce n’est sans doute pas l’idéal mais c’est par le tome 3 que je découvre Dad série à laquelle je me suis intéressé parce qu’elle est signée par Nob, le créateur de ma Mamette à moi que j’adore !!

J’ai aimé retrouver ses dessins et personnages tout en rondeurs et leurs couleurs acidulées un peu comme dans cette première série.

C’est l’histoire d’un père acteur, le plus souvent au chômage ou en quête d’un rôle, qui a la garde de ses 4 filles qu’il a eu avec 4 mères différentes si j’ai bien suivi. 4 filles qui sont évidemment aussi différentes les unes des autres qu’elles sont ressemblantes à leurs mères mais qui trouveront toujours le moyen d’être sur la même longueur d’onde, surtout lorsqu’il s’agit de faire tourner leur père en bourrique, ce qui n’est pas bien compliqué vu qu’il est très souvent complètement largué. Vous me direz, seul, avec quatre filles à gérer, il y a de quoi !

Si cette série ne va pas révolutionner le genre, c’est tendre, c’est amusant, les bons mots des filles font souvent mouche et si j’en ai l’occasion, je lirais les autres tomes avec plaisir.

ISBN 978 2 8001 6700 8
46 pages
2016
10,60€

dimanche 4 décembre 2016

Vide-grenier du dimanche ou presque ! (18)


Je réalise que j'ai oublié de vous parler de mes derniers vide-greniers de la saison, en novembre. Des dimanches et aussi des jours fériés, Toussaint et 11 novembre, mais aussi une foire aux livres d'occasions et deux passages dans une solderie.

Le bonheur quand à la même vendeuse, tu trouves Tsunami mexicain de Joe R. Lansdale, LE tome qu'il te manque pour partir retrouver tes deux potes Hap et Leonard et deux livres de Craig Johnson, Dark Horse mais surtout L'indien blanc en Gallmeister !!!

Trouver Martin Eden de Jack London chez Phébus, livre qui est dans ton pense-bête depuis une éternité.

Ne pas hésiter à s'emparer de L'Obscurité du dehors de Cormac McCarthy (lire le billet du Bison) et ne pas hésiter plus longtemps pour L'Odeur du figuier de Simonetta Greggio, rien que pour le titre...

À la foire aux livres d'occasion, trouver Le Maître a de plus en plus d'humour de Mo Yan et craquer devant les couvertures vintage de 4 Agatha Christie, Nemesis, Une Poignée de seigle (mon premier Miss Marple lu au collège), Les Enquêtes d'Hercule Poirot et Jeux de Glaces (en souvenir d'une adaptation télé américaine avec Helen Hayes et Bette Davis).

Je n'ai plus précisément les prix en tête mais le plus souvent pas plus d'1€ le livre. 

Des livres de poches mais aussi quelques beaux livres. Châteaux, manoirs et logis, Les Deux-Sèvres que j'ai eu pour 1€ alors qu'il est entre 30 et 50€ sur le net ! Inutile de vous dire que je n'ai pas hésité longtemps. Dans la même collection, je possède celui consacré à la Charente-Maritime et je cherche celui consacré à la Charente mais il est le plus souvent hors de prix !

Je cuisine pour vous de Jean-Luc Petitrenaud qui fera une heureuse. Maisons & demeures traditionnelles de la campagne anglaise de Bill Laws pour une balade chez nos voisins anglais. Les Objets de nos campagnes de Jean-Noël Mouret, une mine d'infos sur les objets qu'on voit parfois en vide-greniers sans savoir leur fonction. Une BD, Victor Sackville, Mort sur la Tamise, scénarisé par François Rivière. Entre 2 & 4€ pièce.

En solderie, trouver Une Terre d'ombre de Ron Rash, Faux Soleil de Jim Harrison, Le Rire en poésie présenté par Jacques Charprentreau (j'ai déjà La Ville en poésie dans cette collection simple et facile d'accès que j'aime beaucoup chez Folio Junior) et J'ai joué avec les loups de Gabriel Janer Manila chez Bayard Jeunesse.





Enfin, hier à Angoulême, j'ai découvert une bibliothèque de rue dans une cabine téléphonique anglaise. Des infos sur son histoire en cliquant sur ce lien vers La Charente-Libre. J'y ai trouvé un vieil exemplaire de L'Illustration traitant de l'exposition universelle de Paris en 1937 et un Gallimard découverte intitulé "Dis-moi ce que tu manges...". Je ne manquerai pas d'y déposer quelques livres quand je reviendrai.

Pour finir, un petit tour par la librairie MCL, librairie indépendante angoumoisine qui a un joli rayon occasion. J'y ai trouvé 2 livres de Benjamin Lacombe, Cerise Griotte et Les Amants Papillons à 3€ pièce ainsi qu'un livre repéré depuis un moment, Le Film noir de Christophe Champclaux et Linda Tahir Meriau, livre qui contient aussi un film en DVD, Le Criminel d'Orson Welles, 12,50€ au lieu de 24,90.


Bon dimanche et à bientôt !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...