lundi 31 mars 2014

Les Menottes et le radiateur - Alexandra Lapierre




Hier, lors de mon rituel vide-grenier du dimanche matin, je suis tombé sur ce petit livre au titre et à la couverture prometteurs. Les Menottes et le radiateur, tout un programme ! En prime, sur la couverture, une paire d’escarpin rouge et une paire de menottes, il n’en a pas fallu plus pour que je me laisse tenter…

Au cours d’un « diner de célibataires », les esprits s’enflamment quand un des convives indique avoir, un jour, laissé une femme menottée à un radiateur pendant près d’une semaine. Une femme dont il ne pouvait pas se résoudre à se séparer. Stupéfaction et indignation générale, mêlées à une douce excitation pour certains. Après les esprits, ce sont les corps qui s’échauffent.

Suite à ce savoureux diner, les quiproquos vont s’enchainer pour l’héroïne, pour son plus grand plaisir et le nôtre…

Composé de lettres et d’échanges de mails, un sympathique petit livre rempli d’humour et de légèreté, baigné d’un soupçon d’érotisme. Une ambiance sensuelle et libertine sans la moindre once de vulgarité. Alexandra Lapierre étonne et séduit dans un registre dans lequel je ne l’attendais pas du tout. Une découverte aussi sympathique qu’amusante.

les "fuck-me shoes"...




ISBN 978 2 259 21402 5
95 pages
2011
A lire absolument le billet de Cristina !!!

jeudi 27 mars 2014

Stanley Kubrick, Filmographie complète - Paul Duncan




Quand j’ai vu la première fois 2001 L’Odyssée de l’espace, je devais être un jeune adolescent, c’était donc il y a… bien longtemps ! J’en garde la sensation enivrante d’avoir assisté à un truc énorme mais aussi la sensation moins agréable de n’avoir peut-être pas saisi tout ce que son réalisateur, le génial Stanley Kubrick, avait voulu exprimer. Et si j’avais compris une chose plutôt qu’une autre ? Et si je n’avais pas vraiment tout saisi ? Et si j’étais passé à côté ? Qu’est-ce qu’il avait bien pu vouloir dire à tel moment ? Beaucoup de questions donc… 

« Kubrick montre mais ne dit rien. C'est là une caractéristique constante de son travail [...]. » 

Après avoir terminé ma lecture de ce livre, me voilà un peu rassuré puisqu’on y apprend que le but de Kubrick n’était pas de tout expliquer mais au contraire, de susciter le questionnement et la réflexion. En cela, ce fut réussi de mon côté… 

« Les réactions vis-à-vis de l'art diffèrent toujours d'un individu à l'autre car elles sont profondément personnelles. » 

Une fois de plus dans cette collection de chez Taschen, Paul Duncan parcours la vie et surtout la filmographie d’un réalisateur de manière chronologique. Analyses, citations et commentaires étayent l’ensemble.

On y apprend beaucoup sur la personnalité de ce réalisateur hors norme, sur sa façon de travailler, sa détermination, son exigence ou encore sa farouche volonté d’indépendance. On peut aussi noter la grande diversité de ses films, Lolita, Orange mécanique, Barry Lindon, Full Metal Jacket, Eyes Wide Shut entre autres…

Rien que pour le regard exorbité d’une Shelley Duvall poursuivie par un Jack Nicholson terrifiant dans Shining, merci Monsieur Kubrick !





ISBN 978 3 8228 3114 4
96 pages
2008


lundi 24 mars 2014

Suicide Island 8 - Kouji Mori




Le gouvernement japonais envoie une nouvelle fois un bateau chargé d’un groupe d’individus suicidaires. Sans ménagement, ils sont jetés par-dessus bord au large de l’île du Suicide. Savoir nager ou mourir. En réalisant où ils ont atterri, certains feront encore une fois le choix d’en finir et y parviendront. D’autres rejoindront l’un ou l’autre des deux camps qui s’affrontent sur l’île. 

Suicide Island semble devenir une terre d’affrontement entre le bien et le mal. Le bien représenté par la bande mené par Ryô, et dont Sei, le héros, fait partie, contre le mal personnifié par l’horrible Sawada, sorte de leader-gourou sans foi ni loi, prêt à tout, même à tuer pour assoir sa domination. 

« Qu’il y ait des morts chez eux ou chez  nous, j’en ai rien à foutre. Le tout, c’est que je sois encore là et que, eux, disparaissent. » 

Débuts d’affrontements, violence, abus de pouvoir et luxure, quelques scènes assez crues, la tension atteint son paroxysme. Explosion attendue dans le volume à venir qui s’annonce encore plus sombre.

Après un précédent tome un peu ronronnant, ce huitième opus, qui s’accompagne de l’arrivée de quelques nouveaux personnages, est prenant et inquiétant à souhait.

Je n’avais jamais suivi de mangas avant ce Seinen que je me surprends à lire avec l’envie de savoir ce que vont me réserver les tomes suivants.

Rendez-vous en juin pour le tome neuf !

 ☠☠☠

Kazé Éditions
ISBN 978 2 82031 669 1
208 pages
2014

mercredi 19 mars 2014

L'école des poètes - Poèmes choisis par Joël Sadeler


Une fois de plus, c’est au hasard de mes fréquentes visites au rayon livres chez Emmaüs que je me suis dégoté ce plaisant petit ouvrage. L’école des poètes en est le titre.

Il s’agit d’une anthologie de poèmes choisis par l’auteur, le poète Joël Sadeler, dont le thème central est l’école. A sa lecture, une foule d’images vous envahit. Les souvenirs ressurgissent comme par magie.

Souvenirs du temps passé sur les bancs de l’école. Souvenirs heureux, souvenirs plus doux-amers. Vieille école de village. Odeurs de craies. Bruit du papier. Souvenirs de rentrée, à l’ombre du gros tilleul qui trône au milieu de la cour de récrée. Rêverie par la fenêtre. École buissonnière…

Le plaisir de retrouver les familiers Maurice Carême, Rober Desnos, Jacques Prévert mais aussi Andrée Chedid ou Marceline Desbordes-Valmore et surtout d’en découvrir beaucoup d’autres.

A noter qu’à la mort de l’auteur en septembre 2000, un Prix Joël Sadeler a été créé afin de récompenser chaque année un recueil de poésie destiné à la jeunesse. 

L’école des poètes, à conseiller à tous ceux qui ont envie de se retrouver un peu sur les bancs de l’école le temps de tourner quelques pages.



   



Explique-moi...

Aux maîtres à penser
ne préfères-tu pas les maîtresses à
rêver ?

Jean Lor 


 


L'institutrice

Ma plus tendre enfance. Un de mes tout premiers souvenirs, celui qui s'attache à mon institutrice.

J'avais quatre ans. Elle était merveilleusement belle. J'en étais follement amoureux.

C'est mon père qui l'a épousée.

 
 Jean l'Anselme.


 
 

Quand un matin

Quand un matin notre maîtresse
Dit au terrible garnement
- Je suis belle, à quel temps est-ce ?
L’écolier, sans ménagement,
rétorqua d'une voix cruelle :
- C’est du passé, Mademoiselle !

Daniel Brugès   


 
Le Livre de Poche N°122
ISBN 2 01 015712 5
136 pages
1990

lundi 17 mars 2014

Charlie Chaplin, l enchanteur du cinéma comique - Luc Baba & Pauline Sciot




Une démarche immédiatement identifiable, des mimiques inimitables et une silhouette reconnaissable entre toutes. Né il y a cent ans cette année de l’imagination de Charlie Chaplin. Personnage emblématique de l’époque du muet, Charlot reste le plus célèbre vagabond du cinéma. 

« Elégant vagabond vêtu d’habits trop larges sous la ceinture, trop étroits au-dessus, personnage malin, inépuisable et drôle. » 

Dans Charlie Chaplin, l’enchanteur du cinéma comique, Luc Baba revient sur la vie et l’œuvre de celui qu’il qualifie de « première gloire du cinéma ». De son enfance miséreuse à ses débuts dans les spectacles de rue, de la création d’un personnage intemporel qui lui est devenu indissociable, jusqu’à ses premiers succès et enfin son dernier film en signe d’adieu, Les Feux de la rampe, il balaye son parcours exceptionnel.

« Rire, en effet reste le plus important pour Chaplin, rire du ridicule, des bagarres d'ivrognes, des maladresses et de la bêtise des adultes, rire pour une raison simple : soit nous rions, soit nous devenons fous, disait-il. » 

Chaplin, un personnage complexe avec des blessures d’enfance et des convictions politiques qu’il mettra notamment en scènes dans deux de ses films les plus fameux, Le Kid et Le Dictateur.

Chaplin « a inventé la poésie en noir et blanc, une façon de rire sans fermer son cœur, un copain pour les mômes tristes ». Il demeure un artiste immortel, sa présence unique est gravée à jamais dans l’esprit et le cœur du public.

Nul doute que ce petit livre de l'excellente collection Des graines et des guides, publié aux Éditions A dos d’âne, donnera envie aux jeunes générations l’envie de découvrir ses films.



Éditions A dos d’âne
ISBN 978 2 919372 01 0
46 pages
2011
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...